Afrique : Accès à l’énergie

Le grand déficit d’accès à l’énergie des pays d’Afrique subsaharienne a un impact substantiel sur leurs économies : la pénurie d’électricité engendre un manque de 2 à 4% par an dans la croissance du PIB (1). Aussi, ce déficit d’énergie constitue une barrière à la croissance inclusive et à la réduction de la pauvreté qui ralentit significativement dans ces pays. Sans changements majeurs pour l’accès et l’utilisation de l’énergie, une grande partie de la population du continent sera encore sans électricité en 2030.

Pour résorber ce déficit, la complexité de la situation du secteur de l’énergie en Afrique nécessite d’élaborer et d’y implémenter de nouvelles solutions permettant d’y développer des modèles d’affaires offrant des avantages environnementaux et socioéconomiques pour les populations.

Aussi, pour relever le défi de l’accès à l’énergie pour les populations africaines il faudrait :
§  Au niveau de l’organisation, un changement systémique reposant sur la création d’institutions globales – ou la mise en cohérence de celles qui existent – et un réseau d’industries locales dynamiques ;
•  Au niveau de la formation, le développement de talents essentiels pour assurer la viabilité des sociétés de services énergétiques en soutien des opérateurs énergétiques ;
•  Au niveau technique et technologique, promouvoir des technologies de rupture mieux adaptées aux contextes et usages mais aussi pour améliorer l’efficacité opérationnelle des systèmes énergétiques qui répondent aux besoins des consommateurs ;
•  Au niveau financier, favoriser la proposition de nouvelles gammes de solutions financières pour promouvoir des marchés inclusifs ;
•  Réaliser des innovations sur toute la chaine de valeur du secteur de l’énergie (établissement de partenariats intégrés avec des entreprises, distributeurs et des opérateurs nationaux, incitations à la mise en œuvre de modèles économiques intégrés, etc.) pour accélérer l’accès à l’énergie.

[1] Power outages and economic growth in Africa, Energy Economics 38 (2013), Thomas Barnebeck Andersen & Carl-Johan Dalgaard. Disponible sur : http://www.econ.ku.dk/dalgaard/Work/published/1-s2.0-S0140988313000406-main.pdf

Nous contactez

Une question ? N'hésitez pas à nous contacter par e-mail.

En cours d’envoi

©2017 Club Efficience - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account