#DDA 26 OCT. 2017 – JP LETARTRE, Président d’EY France

L’attractivité de l’Afrique selon EY France

 

Si la saison 2017 des Dîners d’affaires du Club Efficience débutait avec Nicolas DUFOURCQ, le Directeur général de la BPI, c’est avec Jean-Pierre LETARTRE, Président de EY France qu’elle a touché à sa fin.

Plus connu sous le nom de Ernst & Young, EY es l’un des plus importants cabinets d’audit financier au monde. Le Club Efficience  a donc eu l’honneur d’accueillir le numéro un français de ce groupe, membre du “Big Four” : Jean-Pierre LETATRE et quelques-uns de ses collaborateurs.

Réunis dans le somptueux hôtel Marriott Champs-Elysées, 120 convives sont venus assister à la présentation des chiffres du Baromètre d’attractivité de l’Afrique en 2017 (lien).

Publié chaque année par les équipes de EY France, ce baromètre  indique que l’Afrique a attiré 676 projets d’investissements directs étrangers qui ont généré près de 129 150 emplois, malgré un contexte mondial incertains. Bien que ces chiffres soient révélateur d’un fort intérêt pour l’Afrique, aujourd’hui le taux investissements enregistré recule tout de même de 12% et quant à l’emploi, c’est -13% d’emplois créés. Néanmoins, ces indicateurs restent bien au dessus de qui était constaté au milieu des années 2 000.

Nous apprenons également lors de cette présentation que dans ce contexte, la part d’investissement de la Chine vers le Continent s’élève à pas moins de 36%, devant la France ou les Emirats Arabes Unis qui ont respectivement dédiés à l’Afrique 2% et 11% de parts d’investissements. Investissements qui s’envolent majoriteraiment vers l’Afrique du Sud.

En effet, l’Afrique du Sud s’impose comme étant la région séduisant le plus d’investisseurs, devant et dans l’ordre le Maroc, L’Egypte, le Nigéria, et le Kénya. Ces investissements concernent principalement le TMT (Technologie, Media, Télécom), le service, l’immobilier, la logistique ou encore la distribution de consommation. Pour ce qui est de la France, les investissements sont essrentiellement générés dans les secteurs du Télécom, le Service et la consommation, le Maroc étant le pays principalement concerné par ces investissements français. A l’aune des ces différentes données, EY a créée “L’ EY’s Africa Attractiveness Index aidant les entreprises à prendre des décisions quant au choix du lieux le plus pertinent d’invesstiements.

Outil qui pourra certainement trouver son utilité pour les futurs souscripteurs du Fond d’Investissements du Club Effiience : Efficience Africa Fund.

Nous contacter

Une question ? N'hésitez pas à nous contacter par e-mail.

En cours d’envoi

©2020 Club Efficience - Mentions légales

0
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account